Knowledge Management
Knowledge Management
conseil en knowledge management Knowledge Management
Knowledge Management
Knowledge Management Knowledge Management Knowledge Management Knowledge Management Knowledge Management
Knowledge Management Knowledge Management Knowledge Management Knowledge Management Knowledge Management Knowledge Management Knowledge Management

Contacter Polia - Knowledge ManagementContacter Polia - Knowledge Management
Knowledge Management
Knowledge Management Knowledge Management Knowledge Management
KALAM ®

Méthode KALAM ®




Contexte d’application
Repérage des compétences et connaissances appliquées au processus

Une entreprise risque de ne plus maîtriser ses propres processus coeur de métier ou support à la suite de :

- mobilité ou départ de personnes détenant des compétences et savoir-faire clés,
- démobilisation à la suite d’un arrêt des opérations ou de la fin d’un projet,
- externalisation

Objectif
Travailler sur le repérage de la connaissance cruciale

Inutile de vouloir à tout prix tout capitaliser : les armoires sont pleines et les gens souffrent déjà d’une overdose d’information. La méthode KALAM vise à repérer les connaissances et compétences cruciales nécessaires à l’exécution des processus.

Notre principe
Prendre en compte la dimension humaine

KALAM met l’Homme est mis au coeur du dispositif. Ce n’est pas tant la représentation analytique du processus ou des ontologies, souvent beaucoup trop formelles pour être acceptées par les technicien, c’est la dimension participative, et donc la capacité de réappropriation de la méthode par les acteurs eux-mêmes. Nous avons des exemples d’ouvriers, de chefs de quart, d’agents de maîtirise d’usine, qui mettent KALAM en oeuvre quotidiennement.

Nos prestations

La méthode KALAM®, pour Knowledge And Learning in Action Mapping, mise au point par Jean-Yves Prax, consiste à cartographier les connaissances et compétences utiles à l’exécution des tâches d’un processus critique de l’entreprise.

- Animation de la cartographie participative du processus
- Mise en évidence des connaissances cruciales, c’est à dire critiques et vulnérables
- KALAM devient un véritable outil de gestion prévisionnelle des emplois et compétences nécessaires à l’exécution du processus
- Conception d’une base de connaissances interrogeable par processus

Exemple La figure ci-dessous montre un processus de montage financier. En colonne figurent les différentes parties prenantes et verticalement on visualise l’enchainement chronologique et logique des différentes actions mises en oeuvre. Pour chaque action, on peut (flèche bleue) qualifier :
- qui est en charge,
- quels sont les modèles de documents nécessaires,
- le référentiel technique ou réglementaire
- la base de bonnes pratiques
- les projets en cours ou passé
- les savoir-faire, trucs, astuces

De cette façon on constitue une véritable base de connaissance qui vit à travers le processus.

Pour en savoir plus nous contacter


Durée moyenne
1 à 2 mois par processus en fonction de la complexité du processus et de la profondeur de l’analyse.

Dernières références mise en oeuvre KALAM COSUMAR - BANQUE-DE-FRANCE - ECL - BEL - FEPEM - SANOFI - ARJOWIGGINS - COGEMA - PECHINEY - SOCIETE-GENERALE - ENTENIAL - P.A.-TECHNOLOGIES - ALTADIS - SCHINDLER - CIDR



Haut de page Polia - Knowledge Management Haut de page Polia - Knowledge Management

Référencement